-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Des mises-à-jour régulières sont réalisées.
Vos commentaires sont les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Louis Hubert Gonzalve Lyautey

Louis Hubert Gonzalve Lyautey
(Nancy, 17 novembre 1854 – Thorey, 21 juillet 1934)
Membre de l’Académie Française (1912)
Résident-Général au Maroc (1912)
Ministre de la Guerre (1916)
Général de Brigade (1903), puis Général de Division (1907)
Maréchal de France (1921)


D’azur, à la foi d’or issante des deux flancs, accompagnée en chef d’un soleil du même et en pointe de trois quintefeuilles d’argent.

5 commentaires:

  1. Alors, ce blog tout neuf est l'occasion de poser quelques questions : la grand-croix qui apparait derrière l'écu représente-t-elle la légion d'honneur ? C'est ce qui me semble le plus probable, mais du coup pourquoi la représenter deux fois ? De plus, s'agit-il d'un usage héraldique républicain ?

    RépondreSupprimer
  2. Il s'agit bien de la Légion d'Honneur, mais elle n'est pas vraiment représentée deux fois. En fait, tout dépend du grade. Ici, il s'agit d'un Grand-Croix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, on a la grand-croix derrière l'écu, et la médaille apparait aussi sous l'écu, soit deux représentations de la même décoration.

      Supprimer
    2. Je le répète, tout dépend du grade. Dans le cas d'un Grand-Croix, nous avons à la fois la plaque (derrière l'écu) et la croix dans un dessin représentant l'écharpe.
      Pour un Grand-Officier, il y aura de nouveau la plaque, mais la croix ne sera plus représentée accrochée à l'écharpe mais à la cravate. Pour un Commandeur, plus de plaque, mais seulement la croix suspendue à la cravate. Pour un Officier, la croix suspendue à un ruban, de même que pour un Chevalier. Ces deux derniers se distinguant par la couleur des métaux de la croix, or pour l'Officier, argent pour le Chevalier (il y aurait aussi la rosette sur le ruban pour l'Officier, mais comme en pratique une petite partie seulement du ruban est généralement représentée, la rosette est la plupart du temps non-visible).

      Supprimer
  3. D'accord, tout s'éclaire. Merci pour ces explications.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL